• votre commentaire
  • J'adore le film "le fabuleux d'estin d'amélie poulain" et j'ai toujour retenue l'expression de la femme du kiosque qui dit "une femme sans amour c'est comme une fleure sans soleil, ça dépérit !" et maintenant je crois que c'est une réalité. Bon, évidement, je parle pour moi car depuis que je suis avec ben, donc peu de tempx, je me sens "revivre" je renais, je me refais belle et me trouve plus belle. Je croyais pas que ce gars-la arriveré dans ma vie comme ça... on a passer de formidables journées à l'océan, l'eau était fraiche mais on s'est baigné, c'était "super méga génial" comme dit mon frère arnaud (expression de son père quand il fait le gamin!). En fait j'essaie de vivre au jour le jour je veux pas parler d'avenir et lui non plus il dit tout le temps "laisser du temps au temps, mais pas tro!" Je comprend ce qu'il veut dire, n'empêche que pour l'instant, c'est assez intense et je sais que ça durera pas , à vingt ans on a l'habitude de ses premiers moments fantastiques et on sait surtout qu'on se lasse...l'un ou l'autre, un jour, en aura marre.... Quoi de mieux que de profiter et le jour où l'histoire sera terminé, le jour où je verrais ses défauts et qu'ils me dérangeront, le jour où il ne verra plus mes qualités, le jour où il préférera retrouvé ces copains, ce jour-là au lieu de pleurer, je me dirais que j'ai vécu avec ce triste moment une belle histoire. Voilà, je vois les choses mieu qu'il y a quelques moi et j'ai hâte de rentrées en formation...


    1 commentaire
  • Demain, je part à la mer avec Ben... C'ait un homme charmand, doux, qui veut pas me brusqué. Je le trouve trop "parfait". Vous allez pensé, c'est normale, ça vient de débuter et elle est aveuglé. C'est sûre, mais vous savez, j'ai surtout peur de tomber amoureuse. Je crois que je voudrais pas que ça recommence et que ça recommence. Contrairement à l'apparence que je donne dans la vie, je suis toujours autant fragiliser par les dernières années que j'ai passé, notament pendant mon adolessence. Je ne sait pas trop comment aurait était ma vie sans Ulysse, quelque part. Il m'a ouvert les yex et m'a obligé à me tenir à distansse de toute les choses qui se passé. Même si j'été calmé à l'époque mais bon entre la mort de mes grand-parents , le divorce et tout de mes parent, mon père qui jouait au con, moi et la drogue et surtout (et ça j'arrive pas à zappé!) la disparition d'un ami drogué qu'on a jamais retrouvé!! Et que j'ai voulu appelé mon demi-frère comme lui, arnaud, et que maintenant ça me donne le bourdon d'y pensé. Alors, même si j'ai pu me constuire je sens quelques fois que ça va pas trop dans le cibolo que j'ai trop de failles. Et ma mère qui voulait bien me garder Ulysse m'a dit hier que franchement, des fois, fallait pas trop que j'exagère maintenant que j'ai un copin. Just eparce que je souhaité partir à la mer rien qu'avec Ben ce qui me parait pas extraordinaire vu qu'on va dans un camping et qu'ulysse est trop petit pour dormir ddans une tante minuscule et que les hotels sont complets près de la mer. Bon, voilà...Juste pour dire ça. Que je culpabilise un peu de le laisser mais que j'ai le droit de m'occuper de moi et que je suis heureuse très heureuse de partir deux jours à la plage faire bronzette !!


    votre commentaire
  • Envie d’écrire ce qui fais mon bonheur aujourd’hui…..

    J’ai a nouveau un petit copain…chose qui m’été pas arriver depuis longtemps….Depuis Kévin en fait, je ne savais plus ce que ça faisait d’être dans les bras d’un garçon, d’être embrassé, touché, cajolé… Et voilà que désormais , Ben me fait retrouvé ses joies – et surtout les joies des premiers jours ! – il a enfin osé s’aventurer vers moi et il est trop timide, et super gentil, j’ai rarement rencontré un garçon comme ça… Il veut absolument qu’on part la semaine prochaine deux trois jours à la mer car il a deux semaines de vacances et je vait sûrement accepté car ça risque d’être un peu hydillique. Sans doute que je l’idéalise, je sais pas, mais franchement il a l’air d’être un mec bien et sa dernière histoire a duré plus de 3 ans ce qui me fait dire que c’est un mec sérieux, pas un lover débile que l’on croise en discothèk.

     

    Depuis des mois j’ai pas de nouvelles de Kévin, souvent je laisse des messages en disant « qu’est-ce que je dis à Ton fils ? » mais je sais qu’il me diré « c’est pas vraiment mon fils » et je hurlerais « tu l’as reconnu, merde !! » Quelquefois des amis le voient, il refait sa crise d’ado, il change de meufs tous les 4 matins, fait le beau et roucoule dès qu’il voit une paire de fesses. Je m’en veux de faire subir ça à Ulysse, même s’il comprent évidement pas encore, je trouve que ça va pas être évident pour lui de comprendre qui est son père, qui ne l’est pas… Le « géniteur » je ne sais pas où il est et il assumait très bien de dire qu’il ne voulait pas de cet enfant et je pouvais bien l’entendre à l’âge qu’on avé mais Kévin est affreusement dégueulasse d’avoir joué le « père », le « mari » et d’avoir foutu le camp au bout de trois ans. Il pouvait pas deviner qu’il se lasserait de cette vie, c’est sûr, mais si seulement il avait vraiment ressenti de « l’amour » pour ce gosse, il téléphonerait, nous rendrait visite. Or je crois que d’avoir voulu assumer une famille à 18 ans constitué pour lui une sorte de « rébellion » pour dire à « nos » parents qu’on était grand, et lui permetté de me séduire vraiment. Comme quoi, je viens de me lier avec un garçon et je ressors les grandes blessures de ma vie pour me rappelé, sans doute, que je dois penser à me préservé et à Ulysse aussi.

     

    Merci.


    1 commentaire
  • Re-envie d’écrire un petit post sur se vieux blogg oubliés…

     

                Parce qu’au fil du temps, la vie reprend son chemin. Et voilà qu’après quelques mois/année de galères, j’envisage enfin de reprendre de « vrai » études, c’est-à-dire de faire quelque chose qui me plait vraimen, pour travailler avec des enfants ! J’espère trouvé du travail par la suite et d’avoir une « vrai » indépendance, chose que j’ai qu’à moitié à cause de mes problèmes d’argent. Même si j’ai des aides, ça suffit pas toujours pour Ulysse et moi malgré qu’on se prive de beaucoup, surtout moi. Encore que j’ai la chance d’avoir un marmot qui fait pas trop de caprises, etc. et que il sait que les « cadeaux », c’est que de temps en temps. J’ai hâte de pouvoir trouvé autre chose que de petits cdd à la noix qui au final, ne me donne rien car je dois payer une nourrice si ma mère n’est pas dispo. Surtout qu’en travaillant auprès des personnes, on a des horaires biscornu, tôt le matin ou tard le soir ce qui n’est pas toujours évident pour mon chéri !! Désolée je raconte ma vie mais c’est un bon exutoire, je crois bien…

     

                Ma sœur part en septembre dans un lycée à montpellier, à presque 5 heures de chez nous et quand on est allé visiter la semaine dernière, j’ai a-do-ré !! C’est là que je me suis dis que j’aimerais bien aussi partir avec mon diplôme en poche. Et faire de nouvelles rencontres. En ce moment – et c’est sûrement pour ça que je suis contente – j’ai rencontré un gars super de 25 ans. On est pas ensemble mais je crois uqe je lui plais, il est gentil et il dit qu’il s’en fiche de sortir avec une fille qui a un enfant car il a 3 petits frères et qu’il adore les enfants. Il me fait faire des sorties en tout genre mais il n’ose pas trop s’aventurer à m’embrasser. J’ai un caractère assez fort et il est timide, peut-être que c’est ce qui pose problème dans ce début de relation. Mais je suis pas super disponible, cela dit, il me plait beaucoup physiquement et quand on s’est rencontré j’ai dit à mes amies que lui il pourrait me faire facilement craquer. Enfin bref, c’est l’été, et je suis enthousiasme !! Je profite un max de mon enfant avant qu’il reprenne l’école. Tous les jours je le vois grandir et j’ai l’impression que bientôt, il ne sera plus ce bébé qui me câline alors je « cueille maintenant les roses de la vie » !!


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires